DEPENDANCE AFFECTIVE : comment oublier ces ex ?

Pour tous ceux et toutes celles qui souffrent comme des martyrs en amour, qui sont éprouvé(e)s par la dépendance affective pour tous ceux et toutes celles qui n’arrivent pas à s’empêcher d’appeler, de textoter, de  stalcker leurs ex sur les réseaux sociaux, à ceux ou celles qui me disent qu’il leur faudrait “se couper les mains” pour ne pas appeler… C’est quoi la problématique, du regard du psy ? On est dans la fusion amoureuse . Et c’est quoi le problème ? Difficile d’en sortir seul ….angoisses, anxiété, insomnies, pleurs, dépression, burn out, la liste est longue …. “Un seul être vous manque et tout est dépeuplé” … Moi, je dis N O N. 

La littérature romantique

Certainement que la société vous a nourrit de lectures, de films, dans lesquels vous vous êtes perdu(e)s. Je pense à une patiente qui a dévoré toute sa jeunesse “des mangas romantiques“, et qui attend l’élu qui la sortira de toute sa problématique et qui la rendra heureuse…Je suis obligé de lui dire et de lui répéter comme un “disque rayé” : c’est un film, c’est une fiction, c’est un mirage, c’est une illusion, ce c’est pas la vérité, ca n’arrivera pas…...

Le premier amour

Je lui parle doucement mais fermement, parce qu’ à l’âge adulte, elle n’a pas oublié son premier amour d’adolescence et au plus profond de son cœur, règne encore l’idée qu‘il peut peut-être revenir et qu’ils peuvent peut-être se retrouver....Mais la vie passe, les semaines, les mois, les années ; elle va vivre des flirts, des liaisons, jusqu’à arriver au cabinet. Elle consulte parce qu’elle ne rencontre jamais la bonne personne, sans savoir pourquoi. Le travail thérapeutique va être d’aller investiguer son enfance, son adolescence jusqu’à faire réémerger ce souvenir non digéré et mettre en évidence que sa psyché est encombrée de cet ex qu’elle n’oublie pas ….et qu’elle n’est pas disponible psychologiquement parlant, elle se croit disponible mais elle est programmée pour attendre “son ancien prince charmant”.

Vivre intensément

Ou une autre patient qui revendique des trucs à vivre intense.….et  qui n’arrive pas “oublier” “tourner la page”  à propos de déclarations d’amour obsolètes de on ex. Et qui n’arrive pas à croire, qu’ après tout ce qu’ils se sont dit, promis, vécus, aimés….ce n’est pas possible que ce soit finit. Le problème c’est que 4 ans plus tard, elle espère toujours et l’appelle, sous le prétexte de prendre des nouvelles….Lui, ne sait comment s’en sortir et lâchement, de guerre lasse, il ne lui répond même plus. Pire, la dernière fois, il lui a passé au téléphone sa nouvelle copine qui lui a dit :  “il faut que tu arrêtes de téléphoner tu es une fille intelligente, tu es jolie, il est avec moi maintenant, il faut que tu passes à autre chose...” Evidemment, si je vous poste ça, c’est pour vous donner de l’espoir, ces écrits sont des bribes de séances de thérapie anonymés, pour vous faire voir que vous n’êtes pas seul(e) à vivre ça et d’autres s’en sont sorti(e)s. Comment me direz vous ?  Déjà, en pouvant en parler, devant quelqu’un, sans honte, ni jugement . Ensuite, en installant une “défusion” progressive de son passé, de son histoire, en la déroulant,  au sein d’une relation thérapeutique, en disant tout ce qu’on a pas pu dire, tout ce qu’on a pas pu faire, tout ce qu’on aurait aimé, tout ce qu’on a attendu.…pour passer enfin à autre chose et s’ouvrir à un avenir radieux….Je vous expliquerai comment sur un autre post. A bientôt.

Archives

Archives