Les “sur sensibles”, comment dépasser vos carences affectives ?

Meetic

Les attentes 

Petite névrose rencontrerait petite névrose complémentaire pour relation dysfonctionnelle à souhait” .🤣🤣🤣 Mais qui rencontre t-on sur les applications de re ncontre ? Mais vous, que vous, un miroir de vous , un miroir de ce que vous avez de plus beau, de plus lumineux mais aussi de plus sombre, de plus noir, tapi derrière la lumière de votre beau sourire ou votre impassibilité que vous présentez au monde, aux gens, dehors . ..Vous me parlez avec force et détails de votre relation, en dents de scie, en up down, entre ruptures et réconciliations ….

La dépendance du sensible

Mais vous y retournez, vous y retournez, vous y retournez c’est même pour ça, que vous êtes venu (e) consulter : “pour vous en sortir”. Et alors, comment m’expliquer le fait d’être resté(e) avec quelqu’un qui même s’il était beau ou belle,  magnifique, même si vous faisiez bien l’amour, comment être passé(e) sur le fait qu’il(ou elle)  répondait tout de même assez peu à vos textos, voire pas.…Alors, vous allez me dire : “je ne le savais pas, je ne pouvais pas savoir, ce n’était pas écrit….etc etc   Au début, il ou elle n’était pas comme ça.”…D’accord, mais après comment expliquer le fait de ne pas être parti (e) ? Je peux vous aider à répondre, sur Meetic ou ailleurs, c’est bien VOUS que vous vous rencontrez, c’est à dire que vous croisez UN PARTENAIRE qui vous amène à vos propres limites, qui éprouve vos démons personnels, et ressort alors la part d’ombre que chacun possède en soi.

Résilience

Et un jour, vous réalisez….que la vie passe, que les soirées passent, que les we passent, et que votre relation même si elle dure, n’avance pas. Pas de projet de vie commune, pas de projets de vacances ou pas de projet de bébé….Un jour, vous réalisez que vous avez donné à perte, et que la réciprocité est partie bien vite mais voilà, vous étiez amoureux ou amoureuse, moi je dirais pris au piège . Mais qu’en dirait Freud ? Peut être qu’il vous dirait qu’il faudrait dépasser votre névrose un peu  “masochiste”, regarder d’un peu haut pour le dépasser ce besoin de yoyo amoureux, dans lequel vous vous débattez depuis si longtemps…Je sais que c’est horrible de se dire qu’on est attiré que par des gens qui vous rendent malheureux ou malheureuses, mais le prix de l’amour est à ce prix là ; pouvoir avoir l’objectivité de regarder sa vie en face, regarder sa dépression pour enfin commencer à en sortir et avoir le bonheur qu’on mérite. E N F I N

Archives

Archives